Vous trouverez ci-dessous le rapport de l’association En Avant Grand Lac (ancienne appelation de Savoie Nova)  sur un projet de ville sur Aix-les-Bains et l’intercommunalité de Grand Lac.

Ces réflexions, propositions, suggestions sont issues du questionnaire mis en ligne (216 réponses) et de nos réunions thématiques. Elles sont mises à la disposition des élu.e.s ou candidat.e.s aux élections municipales afin de nourrir les projets de ville :

MOBILITE et TRANSPORTS

10 propositions clés ont émergé de notre réunion sur la mobilité :

1. Etre force de proposition et de conviction pour le développement du ferroviaire : nouvelles gares, meilleure cadence, horaires élargis, parkings gratuits pour les utilisateurs du ferroviaire, intermodalité des gares avec plus de services.

2. Réseau de bus commun, et à minima harmonisé en attente de la fusion, sur Grand-Lac / Grand Chambéry permettant des économies d’échelle, un meilleur service pour les usagers et une seule application pour les 2 agglomérations.

3. Verdir la flotte de bus en s’orientant vers l’électrique et/ou l’hydrogène et en adaptant la taille et la fréquence des bus à leur utilisation réelle. Création de voies dédiées aux bus dans les secteurs congestionnés par la circulation. Améliorer l’efficacité du transport à la demande (TAD).

4. Multiplier les bornes de recharge rapide, en synergie avec les opérateurs du secteur.

5. Clarifier et apaiser le lien entre le centre et le lac : jalonnement efficace, voie verte / piste cyclable, réaménagement de l’avenue du grand port, liaison cadencée par navette électrique.

6. Limiter la traversée d’Aix-les-Bains en favorisant les autres mobilités et en reportant la circulation automobile vers l’autoroute.

7. Piétonisation du cœur de ville : A minima le haut de la rue de Genève et rue du casino. Sécuriser les traversées piétonnes et les parcours à pied.

8. Incitation au covoiturage pour lutter contre l’autosolisme en renforçant la communication et les dispositifs , les aires de covoiturage. Mettre en place un dispositif d’autostop solidaire sécurisé, type REZOPOUCE, notamment dans les zones peu desservies, associé à des points physiques de rencontre entre automobilistes et autostoppeurs.

9. Mettre en place sur Grand Lac un maillage cyclable complet et continu, avec box sécurisés pour vélos. Renforcement de l’aide à l’achat d’un vélo électrique.

10. Etudier des solutions de mobilité vers le Revard, téléphérique ou train à crémaillère, sans impact financier , ou faible impact financier, par la recherche d’investisseurs.

URBANISME

Piétonisation du centre :

52% sont favorables à plus de zones piétonnes au centre, notamment la rue de Genève (au moins la partie haute) et la rue du Casino, avec quelques propositions également pour l’Avenue de Chambéry.
32% sont contre et 17% sans ne se prononcent pas.

Liaison entre la ville et le Lac :

La liaison ville lac est jugée “pas très clair” par 35% et insuffisamment desservie par 34%.
Seulement 1 personne sur 4 juge cette liaison satisfaisante.

Quelques commentaires et propositions des sondés sur ce sujet :

– Il faut rapprocher la ville du lac grâce à une homogénéité visuelle ET un moyen de transport agréable et touristique. Du lac on doit pouvoir se rendre facilement en ville et vice-versa.
– Piste cyclable sur avenue grand port, pratique plus sécurisée du vélo
– Lien à créer entre l’espace économique et culturel du centre ville et l’espace de détente pour tous du lac
– Les deux quartiers sont trop distants. Des navettes régulières et gratuites seraient une idée à mettre en place. A terme, des petits véhicules autonomes

Urbanisation :

Les nouvelles constructions et projets immobiliers sont jugés sans cohérence ou sans ambition architecturale par 47%. Seulement 3% les trouvent réussis et 16% nécessaires.

De très nombreuses réactions sur l’urbanisme, avec une exaspération sur le rythme des constructions, jugées sans cohérence et harmonie et homogénéité, et sans avoir préalablement réfléchi à la mobilité.
Un urbanisme maitrisé, la sauvegarde du patrimoine aixois et la préservation de zones vertes reviennent régulièrement dans les remarques.

ECONOMIE LOCALE, TOURISME, ENVIRONNEMENT

L’attractivité économique de notre territoire et de ses technopoles est prioritaire pour 78% (42% oui et 36% plutôt oui). La plupart des interrogés sont pour favoriser l’installation d’entreprises ouvertes sur l’avenir (environnement, technologie) , porteuses d’emploi et respectueuses de notre environnement.

Commerces en centre-ville :

– 13% font leur achats en centre-ville tous les jours, 38% une fois par semaine, 12% une fois par mois, 28% rarement et 9% jamais
– Les freins aux achats en centre-ville sont en premier le manque de stationnement et son tarif (52%), suivi par des grandes surfaces jugées plus pratiques (26%), le prix trop élevés (20%) et le manque de transports en commun vers les centre (17%)

96% sont pour favoriser les circuits-courts et la production locale : marchés bio, magasins de producteurs, maraîchers locaux, organiser des marches pluri-hebdomadaires avec des producteurs locaux à des horaires accessible aux personnes travaillant donc plutôt en fin de journée,  mettre en avant les restaurateurs et commerçants qui favorisent les circuits courts en utilisant la production locale…

Tourisme :

– 40% souhaitent plus de touristes sur notre territoires, la même proportion ne le souhaite pas.
– Le tourisme de masse n’est pas souhaité. La majorité souhaite un tourisme respectueux de notre environnement, lié au thermalisme, au bien-être, aux sports et à la nature.
– Pour l’immense majorité, le thermalisme et le bien-être doivent rester l’axe majeur de notre développement touristique.

Environnement

– 63% jugent que la municipalité n’est pas suffisamment engagée pour le développement durable et la transition énergétique. 17% ont répondu le contraire, et 20% sont sans avis.

SECURITE

L’immense majorité des sondés se sentent en sécurité dans leur ville ( 38% oui et 48% plutôt oui).
Seulement 4% ne se sent pas en sécurité et 8% plutôt non

Les problèmes d’incivilité sont cependant régulièrement invoqués dans les commentaires : groupes alcoolisés, débordement la nuit, nuisance sonores, présence de dealers dans certaines zones (gare, bois Vidal, certains quartiers…)

La police (municipale et nationale) semble assez présente et visible pour 52% des sondés. 34% ne la trouve pas assez visible, notamment hors du centre.

Enfin, 74% sont favorables à la vidéo surveillance. 19% sont contre.

VIE LOCALE, CULTURE, LOISIRS, EDUCATION, JEUNESSE

L’offre culturelle et sportive est globalement satisfaisante pour la grande majorité des sondés, ainsi que les infrastructures sportives. Le résultat sur le conservatoire est un peu plus nuancé.

35% jugent insuffisants les lieux de vie et de rencontre à destination des jeunes. 22% les trouvent suffisants et une part importante (43%) ne se prononce pas.

 

Parmi les commentaires sur ce sujet :
– offre culturelle trop centrée sur les personnes âgées
– manque de diversité et d’ambition dans l’offre culturelle
– problème d’accès , stationnement aux infrastructures
– prix des spectacles, notamment pour les jeunes
– redonner vie au Musée Faure, insuffisamment exploité
– bibliothèque plus “vivante” avec horaires élargis

Vie associative :
– 54% ne se sent pas suffisamment informé de la vie associative. 38% oui et 8% sans avis.
– Parmi les suggestions, panneaux d’information, bulletins, newsletter, mail, sms informant des activités et éventements associatifs.
– L’information sur la vie associative est jugée trop dispersée.

SANTE et HANDICAP

64 % sont satisfaits de l’accès aux soins de santé sur leur territoire (18 % oui, 47% plutôt oui, 12% non et 24% plutôt non)

La pénurie de généralistes dont les installés ne prennent plus de nouveaux patients et les délais d’attentes pour les spécialistes est fortement citée dans les commentaires (dermatologues, cardiologues, gynécologues, ophtalmologistes…)

 

63% des sondés ont répondu que la Municipalité peut aider les accompagnants de personnes handicapées ou malades, 6% non et 31% ne se prononce pas.

Cette aide peut constituer, selon les commentaires, en une organisation du bénévolat, un soutien aux associations d’entraide, en diffusant une information claire, en aidant aux démarches, en rendant les accès plus faciles aux PMR

La lutte contre l’isolement et la dépendance des personnes âgées a suscité de nombreux commentaires :

L’habitat intergénérationnel est fortement cité, notamment avec la présence des étudiants de Technolac. Il est proposé également des échanges de compétence (1h de leçon de couture contre 1h de courses, aide ménagère…) , un café intergénérationnel (type Au bonheur d’une pause à Barby).
Le renforcement des aides aux associations d’aidants est souhaité, de même que les partenariats avec des structures externes (culture, sport, écoles…) permettant de sortir les personnes âgées de l’isolement.

Handicap :

Les normes accessibilité handicap ne semblent pas suffisamment respectées dans les lieux publics comme dans les transports pour 34%.
32% pensent le contraire et 34% ne se prononce pas sur ce sujet.

Parmi les commentaires, il est cité notamment des trottoirs trop étroits, en pente, trop hauts, déformés, le manque de bateaux aux passages piétons, voitures garées sur les trottoirs non verbalisées car éloignées du centre-ville, travaux constants…

Il serait bien de commencer par refaire les trottoirs dans certaines rues ou quartiers (par exemple avenue du Petit-Port ou avenue d’Italie) pour que les personnes en fauteuil roulant ou avec déambulateurs ne soient pas obligées de circuler sur la route. L’accès aux bus et à la bibliothèque sont également cités.

GOUVERNANCE, VIE POLITIQUE, FISCALITE LOCALE

GOUVERNANCE :

78% des sondés souhaitent davantage être associés et consultés sur les projets menés par la municipalité. Seulement 9% ne le souhaitent pas et 13% sont sans avis sur ce sujet.

Parmi les suggestions sur ce mode de consultation, il est évoqué des vidéos explicatives des projets avec des questionnaires en lignes. De l’avis général, les réunions publiques doivent être complétées par des outils en ligne, de type consultation citoyenne, vote électronique et même referendum local sur certains sujets importants.

La proposition de projets et la participation à des groupes de travail thématique intéressent également les citoyens qui aimeraient cependant plus d’informations pour les mener.

FISCALITÉ LOCALE :

La fiscalité locale ne suscite pas de griefs particuliers et l’utilisation des ressources financières est plutôt perçue positivement même si beaucoup avouent ne pas être experts sur le sujet et souhaiteraient plus d’explications, facilement lisibles et accessibles.

Une meilleure transparence sur la cession des biens immobiliers est également citée à plusieurs reprises.

ACTIONS PRIORITAIRES A MENER :

De nombreuses personnes ont apporté leur contribution sur les actions à mener en priorité, avec notamment 4 thèmes récurrents :

– MOBILITÉ : offre ferroviaire à la hauteur des enjeux, parkings gratuits pour les usagers du train, transports en commun plus efficaces (ligne1 citée), réseau cyclable continu et sécurisé, box sécurisés pour les vélos, étude d’un téléphérique vers le Revard…

– URBANISME : piétonisation du centre (haut de la rue de Genève et du Casino, sauvegarde du patrimoine aixois remplacé par des immeubles, urbanisation maîtrisée et cohérente, lien cohérent entre ville et lac desservi par navettes régulières, renforcer la sécurité des piétons…

– ECONOMIE : centre ville plus attractif, enseignes nationales pour capter la clientèle se déplaçant sur Annecy ou Chambéry, plus d’animations et d’événements, plus de parkings périphériques, centralisation des services municipaux, renforcer les pôles économiques technologiques, locaux de coworking, axer notre tourisme sur le bien-être, la nature, le sport et le thermalisme…

– ENVIRONNEMENT : priorité à la sauvegarde de notre cadre de vie, ambition écologique, circuits-courts, production locale et bio, recyclage, gestion des déchets et propreté de l’espace public, compostage collectif, plus de poubelles, arbres en ville, lutte contre le bruit des deux roues…

Nous remercions tous ceux qui ont permis de réaliser ce document, notamment les citoyens ayant répondu au questionnaire en ligne ainsi que les participants et intervenants de nos réunions thématiques.